Emploi / Formation

« Chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi. Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances« , article 5 du Préambule de la Constitution du 27 octobre 1946.

La CFTC Rhône-Alpes, s’appuyant sur le Statut du Travailleur CFTC, défend l’accès à l’emploi pour tous, la formation tout au long de la vie, la préparation aux nouveaux métiers, la sécurisation des parcours.

La CFTC Rhône-Alpes participe à différentes instances régionales (CESER, COPAREF, Comité de coordination régional de l’emploi et de la formation professionnelle (CCREFP), OPCA, réunions au Conseil Régional, à la Préfecture, etc.). Elle intervient, par exemple, dans la mise en place du CPRDFP (contrat de  plan régional de développement des formations professionnelles).

L'équipe Emploi - Formation

Plus d’une centaine de militants CFTC représente les intérêts des travailleurs dans les instances régionales en lien avec le domaine de l’emploi – formation.

Gabrielle Bussiere

Gabrielle Bussière est notre Responsable « Emploi-Formation ». CFTC de puis plus de 34 ans.

Elle a commencé son parcours professionnel dans l’armée avant de rejoindre l’ANPE où elle termina sa carrière en tant que Directrice d’Agence (Pole Emploi).

Gabrielle, veuve et mère d’1 enfant et de 2 petits enfants, met son dynamisme au service de la CFTC et de notre Union Régionale.

Elle coordonne l’action des militants investis dans le domaine de l’emploi-formation et leur apporte un appui dans leurs missions.

Gabrielle représente également et defend les positions de la CFTC dans plusieurs instances régionales : COPAREF, CCREFP, AGEFIPH, DIRECCTE et OPCALIA.

Elle a d’ailleurs été, de 2009 à septembre 2013, la Présidente d’OPCALIA Rhône-Alpes.

Réinventer la croissance

Pas d’emplois pérennes sans croissance !

Depuis 2005, un processus de concertation est engagé entre 3 Organisations Patronales (MEDEF, CGPME, UPA) et 3 syndicats de salariés dont la CFTC.
Le 28 mai 2013, ces Organisations ont publié des propositions communes pour relancer la croissance. Ce travail est la suite logique de l’étude de l’économie française présentée en 2012 sous le nom de « l’approche de la compétitivité à la française ».

Intitulé Réinventer la croissance, ce rapport évoque les conditions du renouveau de la croissance française et lutte contre des attitudes défensives en proposant une vision positive et conquérante de l’économie française.
Ce rapport répond aux questions suivantes :
Dans quels domaines peut-on créer de la croissance en france ?
Comment conjuger performance économique et développement durable ?

Le vice-président de la CFTC, Joseph Thouvenel, a souligné « l’originalité » de ce texte dans lequel syndicats et patronat ont « fait ensemble un constat commun et des propositions communes« .

La CFTC, la CFDT, la CFE CGC, la CGPME, le MEDEF et l’UPA organisent, le mardi 11 mars 2014, Cité des entreprises, un débat « réinventer la croissance ». Venez découvrir les propositions du rapport et participer à un grand débat sur les moyens d’agir, ensemble, pour l’économie en Rhône-Alpes.

Monsieur Joseph THOUVENEL, Vice-président Confédéral de la CFTC et Monsieur Christian CUMIN, UR CFTC Rhône-Alpes interviendront respectivement sur les idées nouvelles de ce rapport et les priorités en Rhône-Alpes.

La Formation Professionnelle

fpc-cftc

Pour sécuriser son parcours professionnel : rien ne vaut la formation professionnelle !

La CFTC s’engage avec les salariés pour la formation professionnelle continue.

La Formation Professionnelle Continue doit permettre aux salariés de s’adapter au changement des techniques et des conditions de travail ; elle doit favoriser leur promotion sociale et contribuer à leur développement culturel, économique et social.

Chaque salarié, indépendamment de son statut, acquiert et actualise ainsi des connaissances et des compétences favorisant son évolution professionnelle.

La Formation Professionnelle Continue doit permettre au salarié de progresser d’au moins un niveau de qualification au cours de sa vie professionnelle.

La CFTC Rhône-Alpes participe à l’établissement de la politique de formation professionnelle. Elle donne son avis au sein du CCREFP, CPRDF, etc.

Elle siége également dans les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA). Ces organismes sont des structures associatives à gestion paritaire qui collectent les contributions financières des entreprises dans le cadre du financement de la formation professionnelle continue des salariés des entreprises de droit privé. Il existe des OPCA de branches et des OPCA interprofessionnels tels que OPCALIA RA, AGEFOS PME, FONGECIF. La CFTC Rhône-Alpes a eu  la Présidence d’OPCALIA Rhône-Alpes de 2009 à septembre 2013.

dif-cftc

La CFTC a édité un ensemble de supports pour vous aider à mieux comprendre le bilan de compétences, le DIF, la VAE, le contrat de professionnalisation, le contrat d’apprentissage.

Si vous êtes intéressé : contact@cftc-ra.fr

Le Maintien dans l'emploi des salariés handicapés

  • Un objectif : éviter que des personnes reconnues handicapées ou en voie de l'être perdent leur emploi et accompagner les salariés pour sécuriser leur parcours en favorisant leur reclassement lorsque le maintien dans l'emploi n'est pas possible !
  • Qui : En Rhône-Alpes, les acteurs impliqués dans le maintien dans l’emploi en Rhône-Alpes : DIRECCTE, CARSAT, AGEFIPH, MDPH, Sameth (service d'appui au maintien dans l'emploi), Services de Santé au Travail, les opérateurs de l’insertion (Pôle Emploi, Cap Emploi), les Partenaires sociaux dont la CFTC, etc.
  • Comment : en agissant de manière concertée pour :
    La détection précoce des situations à risque de désinsertion professionnelle,
    La recherche de solutions de maintien dans l'emploi,
    La mise en œuvre et le suivi de la solution de maintien dans l'emploi.
  • Processus : dans le cadre du dispositif Rhône-Alpes, un dossier de maintien dans l’emploi suit le parcours suivant :
  1. La Coordination opérationnelle départementale de maintien dans l’emploi traite et « qualifie » les signalements qui lui parviennent par l’intermédiaire des acteurs du dispositif. C’est un véritable guichet unique.
  2. Si le dossier est simple, la Coordination le confie à un opérateur référent, il assurera le suivi et le retour d’information auprès d’elle.
  3. Si le dossier est complexe, il est transmis en CTME (Commission Technique de Maintien dans l’Emploi) pour une approche pluridisciplinaire du dossier (Coordination, médecin du travail, SAMETH, Service social CARSAT/MSA, …). Les CTME se réunissent en moyenne 1 fois tous les 15 jours par bassin d’emploi en fonction des départements. Une fois le dossier complexe traité, il est également confié à un opérateur référent qui assurera le suivi et le retour d’information auprès de la Coordination.
  4. L’opérateur référent intervient auprès de l’entreprise et du salarié.
  5. Une fois l’intervention réalisée, l’opérateur référent fait remonter l’information auprès de la Coordination qui clos le dossier.

Si vous êtes confronté à une situation de handicap et à la peur de perdre votre emploi, plusieurs interlocuteurs sont là pour vous aider : votre médecin, le médecin du travail, les sameth, la MDPH, etc.